Domoteus

L'équipement domestique

Choisir un logiciel pour auto entrepreneur : quels critères prendre en compte ?

Pour votre auto-entreprise, ne vous lancez pas tête baissée dans le choix d'un logiciel. Il est toujours nécessaire que vous teniez compte de vos réels besoins, de vos obligations légales, et de vos capacités financières pour vous procurer le programme qui pourrait vous convenir.

Les besoins de votre auto-entreprise, un élément essentiel pour choisir vos logiciels

Afin d'éviter le gaspillage, définissez bien vos besoins avant de vous fixer sur les logiciels à acheter. Si vous êtes spécialisé dans la marchandise générale, un programme dédié à la gestion des stocks, des entrées, et des sorties des produits vous sera d'une grande utilité pour assurer le suivi de toutes les transactions. Ce logiciel, par contre, ne sera pas vraiment nécessaire, si vous œuvrez dans la prestation de services. Si, en tant que consultant, vous n'établissez que deux ou trois factures dans le mois, il n'est pas très utile d'investir dans un logiciel de devis et de facturation . Vous devez le faire, cependant, dans le cas où vous avez des centaines de clients et de fournisseurs à gérer. Sinon, quelle que soit la taille de votre auto-entreprise, il est toujours indispensable que vous disposiez d'un logiciel de trésorerie, pour simplifier la gestion des flux entrants et sortants. Évidemment, si vous exercez dans le bâtiment, les logiciels d'élaboration de plans devront faire partie de vos actifs.


Vos obligations légales, déterminantes dans le choix des logiciels


Les obligations légales concernent surtout la comptabilité et la fiscalité. Puisque, en tant qu'auto-entrepreneur, vous n'êtes pas obligé de déclarer votre bilan et vos comptes de résultat, un logiciel trop complexe n'est donc pas nécessaire. Il vous faut uniquement un programme de comptabilité basique pour la tenue de vos comptes en interne. Dans le domaine fiscal, il vous faut simplement déclarer vos recettes suivant une périodicité de votre choix, pour le calcul de vos cotisations sociales. Dans ce cas, nul besoin d'investir dans un logiciel spécialisé pour l'évaluation de la TVA et des impôts dus. Vous aurez juste besoin d'un logiciel qui vous aidera à l'enregistrement de vos entrées d'argent sur une année civile, vous permettant par la suite d'élaborer plus facilement le livre des recettes, qui pour sa part, est obligatoire.


Le budget à votre disposition, un autre paramètre à prendre en compte


Plus les logiciels sont complexes et performants, plus ils coûtent cher. Si vous disposez ainsi d'un budget conséquent, vous pouvez vous offrir les programmes qui répondent le mieux à vos besoins (les prix varient de 20 à plus de cent euros). Si, par contre, vous n'avez pas les moyens de vous les procurer, vous avez toujours la possibilité d'utiliser des logiciels offerts gratuitement sur internet. Vous en trouverez toute une variété à télécharger sur le web, que ce soit pour la gestion des ventes (produits, clients, paiement), la planification de la production ou la sauvegarde des recettes et des dépenses. Il y en a également ceux qui sont en mode hébergé et utilisables sur abonnement. Ces programmes sont tout aussi pratiques et efficaces, mais ne vous génèreront pas de dépenses importantes, donc sont très intéressants. À vous de les choisir selon vos possibilités.

bri